La vie n’est pas un long fleuve tranquille et représente une aventure qui au travers de bons ou de moins bons moments peut nous laisser avec des questions, des émotions profondes qui nous échappent et auxquelles nous voulons donner réponse.

Faire face à un deuil, à une séparation, à l’accès à la parentalité, à une dépendance, à des changements soudains, à la dépression, à des questions sur sa propre identité, à un burn-out… Tant de situations qui peuvent rester en suspens si on ne prend pas le temps d’être à l’écoute de soi-même mais qui peuvent aussi nous amener à comprendre et à en tirer quelque chose pour la suite.

Si vous vous sentez pris dans un de ces temps particuliers de vie, où vous vous sentez dans une certaine souffrance psychique, ou simplement pour avoir un vis-à-vis avec qui partager vos questions, vos émotions, il peut vous être bénéfique de prendre ce temps de l’écoute de soi-même avec un autre formé à cette écoute, un ou une psychologue.

Pourquoi un psychologue et pas un psychanalyste ou un psychiatre ?

Un psychiatre se différencie du psychologue de part sa formation longue en médecine. Il est notamment habilité à donner des traitements médicamenteux pour soigner des troubles de l’humeur par exemple.

Un psychanalyste a une formation indépendante avec une longue analyse qu’il a poursuivi. On peut faire appel à un psychanalyste pour mieux se connaître et se mettre face aux parts inconscientes de soi, sans qu’il y ait une notion de souffrance particulière.

Un psychologue a une formation universitaire de niveau Master 2 avec un titre reconnu par l’état, ce qui lui permet de travailler aussi bien en libéral que dans des institutions. Les psychologues cliniciens sont formés à la prise en charge de la souffrance psychique au travers de la parole ou de médiateurs de la parole (art, jeu,…) en fonction de leur arrière-plan théorique.

Le plus important est de trouver un professionnel qui corresponde à la demande que vous avez, auquel cas n’hésitez pas à me contacter pour vous orienter.